111 Racers

Tribulations d'une Lotus 111 à la poursuite du chrono

Vitre arrière Lexan

371

J’avais depuis longtemps pour projet de remplacer la vitre arrière en verre par un modèle plus léger en polycarbonate. Le souci, c’est qu’il faut déposer le masque arrière et j’attendais donc qu’une bonne occasion s’offre à moi.

Cette (fausse) bonne occasion s’est présentée après qu’une charnière du capot arrière se soit cassée. Il s’est avéré que, d’une part, j’aurai pu la changer sans retirer le masque et que, d’autre part, elle n’était pas cassée. Le masque étant déposé, je me suis attaqué au changement de la vitre. J’ai acheté la « Lexan rear screen » d’Elise-Shop. Lexan n’est qu’un des noms commerciaux du polycarbonate (comme Makrolon). Cette matière offre une très grande transparence et une très bonne résistance aux chocs. C’est notamment pour cette raison que si un gravier vient à passer au-dessus du pare-brise, il n’y aura aucune conséquence avec cette vitre tandis que le modèle original en verre éclatera. Elle est également traitée pour résister aux rayons UV. La forme est exactement la même que celle de la vitre en verre :

372

Côté poids, la vitre en verre pèse 1524 grammes contre 913 pour le modèle en polycarbonate. La balance affiche 949 grammes mais il faut retirer le poids des feuilles adhésives qui la protège (2 * 18 grammes). Je m’attendais à un gain un peu plus important. Sector111 propose un modèle bien plus onéreux (environ 350€) dont le poids est de 703 grammes. Ils annoncent le modèle en verre à 1542 grammes, ce qui est cohérent avec ma mesure. Je pense donc qu’on peut leur faire confiance sur les mesures de poids. Le gain serait alors de 839 grammes contre 611 pour la vitre Elise-Parts.

373

374

Au niveau de l’épaisseur, la vitre d’origine fait 2 mm contre 4 pour la version polycarbonate. La bonne performance de la vitre Lexan de Sector 111 s’explique par son épaisseur inférieure : 1/8 de pouce soit 3,175 mm. Le millimètre supplémentaire d’Elise-Shop est-il réellement indispensable ? Si un jour je suis amené à remplacer cette vitre, j’achèterai une plaque de 3 mm que je découperai moi-même. Le prix sera très nettement inférieur puisqu’il faut compter une trentaine d’euros pour une plaque de 100*25 cm.

375

Il est compliqué de calculer la surface exacte de cette vitre. J’ai pris en photo un des films protecteurs de la vitre (qui était coupé exactement aux dimensions, sans débord) puis je l’ai minutieusement détouré. J’ai mesuré la plus grande longueur et dans SketchUp, j’ai créé un volume de même longueur sur lequel je suis venu appliquer comme texture mon image détourée. A partir de là, il suffit de suivre la forme de la texture pour récupérer la forme numérique en 3D. SketchUp calculant facilement les surfaces, on obtient un résultat de 1910 cm². Si l’on multiplie la surface par 0,4 cm² (épaisseur) on obtient un volume de 764 cm³. La masse volumique du polycarbonate est de 1,2 g/cm³, le poids théorique s’élève donc à 916,8 grammes (913 mesurés). La différence de 0,41% vient probablement majoritairement de la tolérance de la balance. En faisant le même calcul, la vitre Sector111 devrait faire 728 grammes et non 703. Et un modèle de 3 mm d’épaisseur devrait peser 688 grammes. Dans la meilleure des hypothèses, on peut donc espérer un gain de 836 grammes par rapport à la vitre en verre.

381

La première étape de cette modification, démontage du masque mis à part, consiste à retirer le troisième feu stop. Il est collé et la méthode la plus simple et de chauffer un peu la colle puis d’utiliser un cutter. Voici la manière dont il est fixé :

376

Ensuite, il faut s’armer de patience, de plusieurs lames de cutter car certaines seront inévitablement cassées et encore de patience. La vitre est collée sur tout le tour, l’accessibilité est mauvaise, c’est un travail assez pénible.

377

Une fois tout le tour coupé, le travail ne redevient pas pour autant plus plaisant : il faut éliminer les traces de colle. J’ai continué avec le cutter pour tout retirer. Ensuite, j’ai enlevé une des protections adhésives de la nouvelle vitre, encollé le support sur laquelle elle vient se fixer à l’aide d’une colle silicone transparente puis appliquer la nouvelle vitre.

378

En retirant la seconde feuille adhésive, j’ai compris pourquoi la vitre originale avait une bordure noire. Le modèle polycarbonate étant entièrement transparent, il laisse voir les traces de colle de manière assez disgracieuse. Pour les cacher, j’ai utiliser du scotch noir et j’ai suivi le tour de la vitre pour recréer une bordure. Le montage final est propre.

379

380

Cette modification est importante car, même si c’est un travail pénible, elle permet de gagner du poids à un endroit en hauteur. Le gain est donc bien plus intéressant que s’il était situé sur le fond plat par exemple. Le rapport prix / gain de poids est également très intéressant. Je m’étais également posé la question de la suppression pure et simple de cette vitre mais l’auto serait devenue moins utilisable, plus bruyante et surtout plus chaude car, comme le montre mon analyse aérodynamique, un flux d’air chaud remonte en direction de la vitre lorsque l’on roule.

Reste à voir la question du vieillissement de cette vitre dans le temps, source d’inquiétude pour certains.

Posted under: Extérieur

Tagged as: , , , , , , , ,

Comments are closed.