111 Racers

Tribulations d'une Lotus 111 à la poursuite du chrono

Ajustement de la hauteur de crémaillère

286En rabaissant la voiture (avec des Nitron dans mon cas), une des conséquences négatives à laquelle on doit répondre est le changement de hauteur de la crémaillère relativement à la roue. Le schéma qui suit permet de comprendre facilement.

Les roues, voiture rabaissée ou non, ne changent pas de place, elles restent posées sur le sol. En revanche, tout le reste de l’auto (les éléments suspendus) descendent, crémaillère comprise, relativement aux roues. On se retrouve donc à faire travailler la crémaillère et les biellettes de direction dans un axe différent, mais aussi la rotule de direction en dehors de son axe central. L’angle des bras de direction par rapport à la crémaillère change (les biellettes « plongent » vers la crémaillère au lieu d’être alignées). Plus l’auto est rabaissée, plus l’angle augmente et plus l’angle augmente, plus la pince et le carrossage auront tendance à varier en roulant (au fil des compressions et détentes des amortisseurs) et selon l’angle du volant. Le schéma ci-dessous montre une auto rabaissée avec sa crémaillère trop basse :

283La solution consiste à rehausser la crémaillère. Pour ce faire, Lotus propose deux plaques qui viennent remplacer celles d’origine situées dans l’habitacle. Ces plaques étaient installées en standard sur les S2 135R et remontent d’exactement 5 mm la crémaillère de direction (et non d’environ 8 mm comme le précisent les descriptifs d’Elise-Shop et d’Elise Parts). Pour reconnaitre facilement les plaques entre elles, il faut compter le nombre d’encoches (notches en anglais) qu’elles comportent : 5 pour celles d’origine, 10 pour les autres. Le schéma suivant présente une auto rabaissée avec sa crémaillère rehaussée :

284Le phénomène de modification de la pince et du carrossage se nomme bump steer. Sur le train arrière, Lotus donne des préconisations de variation et on peut l’ajuster avec les rondelles des TOE links (côté porte-moyeux). En revanche, il n’y a pas de réglage possible sur l’avant. Avec une hauteur de 130 mm (origine) et toutes les pièces OEM, le bump steer est bon. Sur les S2 135R, la hauteur de caisse est abaissée à 120 mm et Lotus montait d’origine les plaques que je viens d’acheter (+ 5 mm de hauteur pour la crémaillère). En descendant en dessous des préconisations du constructeur pour la hauteur de caisse (ce qui est le cas de beaucoup de Lotusiens, moi le premier), on augmente encore le bump steer et il faut alors opter pour un autre upgrade : les bras de direction V2 Motorsports (Elise Parts propose un modèle équivalent).

L’installation

Les plaques d’origine sont situées dans l’habitacle, au niveau des pieds du conducteur et du passager :

291Pour les démonter, il suffit de percer le rivet du bas puis de desserrer les deux vis (douilles de 13 et de 17). J’ai pris soin de placer auparavant un bout de bois sous la crémaillère afin qu’elle ne descende pas. Il faut ensuite riveter la nouvelle plaque, relever la crémaillère en faisant levier avec le bout de bois puis repositionner les vis. Les couples de serrage sont de 22,5 Nm pour la vis du bas et 45 Nm pour celle du haut.

434

Modélisation

Voici la modélisation 3D des deux plaques. Celle d’origine est en noir, celle permettant de rehausser la crémaillère en gris. Pour les fous de poids, je précise que le fait de doubler le nombre d’encoches permet de baisser le poids de 20,12 à 19,75 grammes.

435

Posted under: Châssis

Tagged as: , , , , , , , , , , , , , ,

Comments are closed.